Au carrefour du sans respect !

Posté le Samedi 2 janvier 2010

Le 22 décembre 2009 dans un Carrefour market du centre de Bordeaux.
Je suis un grand habitué de ce magasin, connaissant pratiquement tout le monde. Ce jour là, j’arrive à la caisse avec mon caddie plein. Je souhaite avoir un sac pour transporter mes achats, plus de sacs, rupture de stock. Pourquoi pas !
Je dis à la caissière : qu’est ce que je fais ? Réponse de la caissière : achetez ces autres sacs ! et me montre des sacs renforcés beaucoup plus chers bien évidemment. A mon hésitation, elle me dit froidement, « vous n’êtes pas à un euro près ! » Surpris et choqué de sa réponse, j’ai tout laissé sur place et j’ai rendu ma carte de fidélité. Depuis aucune nouvelle, le Directeur n’a pas pris contact pour avoir explications. Silence absolu. Un client de moins quelle importance ! Il me semblait qu’étant fidèle de ce magasin on aurait pu me proposer des cageots, cartons….

JCM-Bordeaux @ 22:06
Enregistré dans anecdotes
La galanterie n’est pas resquille !

Posté le Samedi 2 janvier 2010

Le 14 décembre 2009 à 16h
A l’arrêt d’un tram. Je fais la queue devant le distributeur de tickets (une personne devant moi et deux derrière).
Lorsque je m’apprête à m’approcher de l’appareil, la femme derrière moi me passe aussitôt devant. Je lui dit gentiment que j’étais avant elle. Elle me rétorque tout en me laissant la place “et la galanterie qu’est ce que vous en faites”. Je lui reponds que je ne suis pas galant et que je ne connais pas la galanterie. Elle me répond : “heureusement qu’il y en a qui en ont”. Ma réponse fut “pas moi”. Elle est partie. Un comble, elle resquille et de plus il faut que je sois galant !!!

JCM-Bordeaux @ 21:47
Enregistré dans anecdotes
Molière connais pas !

Posté le Samedi 2 janvier 2010

Le 8 décembre 2009, un après midi dans une agence de la Caisse d’Epargne :
Bonjour mademoiselle !
A partir de mon compte personnel, pourriez vous aller sur le compte du théâtre ?
Réponse : oui etc…Il vous reste X euros.
Mademoiselle je ne vous ai pas encore donné le nom de mon théâtre. Ce n’est pas mon compte perso qui m’intéresse, c’est le compte du théâtre : regardez il s’appelle le Poquelin.
- le quoi ? me dit-elle !
- le p..o..q..u………e…lin en appuyant sur chaque syllabe.
- le quoi ?
Un peu énervé je lui dit : connaissez vous Molière ?
- oui ! en survol !
- c’est qui ? en lui demandant avec insistance !
Sa réponse : c’est un artiste !
- et bien Poquelin c’est son vrai nom !
Regard perdu. Elle appelle son chef un peu paniquée. L’affaire a été réglée immédiatement, dans le fou rire, entre lui et moi.
Ce qui n’est pas dit dans l’histoire : son chef connaissait-il Molière ? Lui a t-il dit donné des explications ?

JCM-Bordeaux @ 21:30
Enregistré dans anecdotes
1...1617181920