Novart 2014 à Bordeaux : suis-je devenu complètement crétin ?

Posté le 27 novembre 2014

En effet, en sortant d’une séance théâtrale dans le cadre de Novart, je viens de me rendre compte que je suis devenu complètement crétin ! Mon cerveau ne fonctionne plus ! Je n’ai rien compris de ce « pseudo spectacle. L’affiche annonçait : « duo entre théâtre et performance ». Pourquoi pas ! Cet ensemble était proposé à Bordeaux au marché de Lerme et interprété par une jeune compagnie bordelaise.

Une fois le public installé dans l’obscurité, tous les stores du pourtour du marché se lèvent laissant entrer la lumière artificielle extérieure des lampadaires et des phares des voitures venant ainsi éclairer l’espace scénique. Aussi, dès cet instant, on a envie de se laisser porter par le rêve, la non-existence, le fantasme, le quotidien ou le vide. Par contre lorsque les deux personnages garçons entrent en piste dans des gestes désincarnés, déthêâtralisés, tout s’écroule. Cela devient inintéressant et ringard (car vu mille fois depuis les années 70). Tout est de l’à peu près, pas fini. Par exemple lorsqu’ils voient des scènes de la rue se passer sous nos yeux,  un vieillard courbé passant à tout petits pas sur le trottoir, un monsieur rentrant sa poubelle avec fracas, un motard, s’harnarchant près du vitrage et démarrant son bolide dans un bruit sourd, une famille longeant les vitres du marché en regardant vers l’intérieur, etc…..,ils auraient pu jouer avec un peu plus d’insistance théâtrale. Toutes ces scènes et ces visuels frôlant le voyeurisme auraient dû être des éléments moteur de ce « pseudo spectacle ». Au fait, de quoi je me mêle, ce n’est pas moi le metteur en scène, d’ailleurs je n’ai toujours rien compris à ce qui se passait sur scène ! Malheureusement, pendant une heure, on assiste à un défilé de petits gestes étriqués du quotidien, aucune parole, des déplacements inaboutis…

Puis, ô surprise, un des deux jeunes garçons ouvre la bouche ! Il parle ! Du moins je l’imagine car là aussi, voix inaudible, mauvaise diction. Il lit quelques paragraphes d’un texte d’un philosophe. Au cas où vous l’auriez oublié », je n’ai toujours rien compris ! Peut-être que vous, oui ?

Après avoir écouter la présentation de leur compagnie en plein milieu du spectacle, puis s’être farci une chanson en play back, une lutte au sol entre les deux garçons (ma foi assez esthétique) vient nous réveiller. Hélas, on retombe dans l’ennui. Qu’une heure est longue lorsqu’on s’e…….car on ne comprend toujours rien (tout au moins moi), ni à la démarche, ni au sujet.

Le moment que j’ai préféré fut lorsque trois personnes du public ont voulu quitter la salle en plein spectacle. Par où passer ? Portes fermées et obligées de faire le tour du plateau à la vue de tout le monde. Très drôle !

Après quelques applaudissements protocolaires, je serais sorti de ce magnifique lieu sereinement, si je n‘avais pas lu sur le programme de mon voisin la  liste des collectivités locales participantes à ce projet. On rêve ! La totale. Ils se sont tous donné la main et ouvert leur tiroir caisse. Combien d’euros en subventions a coûté cette production, et sur quels critères ? Pendant ce temps d’autres compagnies, avec des créations théâtrales ambitieuses, solides, artistiques, attendent toujours un seul euro de toutes ces collectivités et sont obligées de mettre la clé sous la porte. Les organisateurs de Novart voient-ils les spectacles avant de les programmer ? Comment les sélectionnent-ils ?

Dix euros la place pour du « pseudo-théâtre-performance » c’est cher. Avec les subventions données, ne pourrait-il y avoir gratuité (surtout dans un bâtiment de la Ville). Où est donc passée la culture populaire et l’art contemporain pour tous? Il y aurait certes un peu plus de monde et les déceptions moins grandes. Je croyais que c’était la mission de Novart.

Avec ce texte, je  réagi…l’effet artistique recherché par les organisateurs est donc atteint. Seulement, moi aussi j’ai le droit de me moquer et de faire la guerre à l’imposture théâtrale,  c’est aussi ça, l’art contemporain ! De plus, j’ai payé. Mais au fait, n’ayant toujours rien compris…..vais-je rester crétin ?

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire