Les poissons de la Garonne, bouche bée !

Posté le 3 août 2011

Ils n’en croient pas leurs yeux !
Interrogatifs, les bans et les arrières bans de tout le fleuve se sont réunis sous le pont de Pierre. Les plus grands sont là : lamproies, esturgeons, brêmes, aloses, anguilles… Quoi de particulier à observer ?
Ils ont tous leurs regards de poissons frits tournés vers le haut du pont et constatent qu’entre les trous de la balustrade en fer forgé, des objets non connus pour eux s’animent à la manière d’asticots au bout d’un hameçon. Une petite dizaine de ces engins mollassons s’exhibent à la vue de ces poissons beaucoup plus curieux qu’affamés.
Qu’ils sont bêtes ces pécheurs, pensent-ils ! Ils croient que nous avons des ailes pour aller mordre à un hameçon si haut ! Pourquoi ce soir les appâts sont si gros ? C’est sûrement un cadeau à l’occasion de la fête du fleuve !
Au bout de quelques minutes, tous ces engins non identifiés disparaissent pour repartir avec leur propriétaire.
Même si tous nos poissons n’y comprennent rien, les fameux propriétaires de ces objets mystérieux ont trouvés une astuce sécurisante. Au lieu d’assouvir leurs besoins naturels au bord du fleuve avec tous les risques que cela présente de tomber à l’eau, nos joyeux comparses ont préféré jouer la carte de la sécurité absolue en se plaquant à la rambarde du pont et ne laissant apparaitre au dessus de l’eau que le strict nécessaire pour la mission à accomplir. Nos poissons carnivores et autres, intrigués, en sont restés bouche bée.