La marque qui fait mouche !

Posté le 11 mars 2011

Que les trams sont sources de scénarios et de gags succulents ! Cette fin d’après-midi, la rame est assez pleine, mais une place à côté de moi est libre. Une jeune dame chic et genre, reflet d’un étalage de son pouvoir d’achat, monte dans la rame. Elle est accompagnée de sa fillette « bien habillée » comme dirait ma petite voisine de quatre vingt dix ans. Cette fillette « chérie » – tel est son surnom – est obligée de s’installer un peu plus loin, coincée entre les sièges. Tout ceci paraît très banal dans un tramway. Là où cela commence à devenir très énervant c’est lorsque la mère emploie dans une même phrase à toutes les sauces et très fort le mot « chérie », pour bien faire voir et entendre à toute la ramée qu’elle aime sa fifille « chérie » : « tu n’as pas de place chérie ?« , »mets toi là « chérie !« , « chérie on va bientôt arriver à l’appartement« , « chérie comment ça été à l’école ? » etc, etc, etc…Puis tout à coup après ce torrent de « chérie », offert en pâture à tout le monde, la mère demanda à l’enfant d’ôter son béret « chérie enlève ton béret il fait chaud« . Tout à coup, la fifille à sa maman pique une crise de nerf et dit « tu n’as pas pris mon écharpe à l’école, tu l’as oublié…« . La mère devant l’hystérie de sa fille ajouta « comment, tu aurais pu faire attention etc… tu te rends compte, une écharpe en cachemire« . Le mot était lâché, l’écharpe était en cachemire ? Peu importe l’oubli à l’école, mais pour les passagers elle était en cachemire.
Sans réfléchir comme sorti d’une boite magique, je pris le bout de mon écharpe de laine (5 euros chez Tati) qui était légèrement coincée sous le fessier de cette dame et la lança sur mon épaule gauche d’un geste à faire pâlir Marylin en disant très haut : « oooh ! mon Hermes ! »
Silence net de la dame en question. Les gens autour sourires et rires sous cape. La femme, au bout d’un très long moment me balança « c’est pas intelligent, vous trouvez ca drôle ? » Le fou rire coincé dans mon écharpe devant le visage, je n’ose plus bouger. Après avoir respirer un bon coup et d’un ton solennel, elle ajouta : « vous savez, du cachemire il y en a à tous les prix ! » Grandiose ! Phrase inoubliable ! Fou rire refoulé chez les passagers. La dame attrape sa fille sans un mot et descend à l’arrêt immédiat.