Le Gers où la vie est sans Histoire !

Posté le 15 janvier 2011

En ce jour de janvier, dans un classique salon bordelais de livres anciens, je suis attiré par un ouvrage qui répond au premier coup d’oeil à mes recherches.
Il s’agit d’une grande chemise cartonnée fermée des quatre côtés par des petits rubans sales mais dorés. En titre en gros caractères : « Bordeaux et ses environs sous Louis XIII » édité en 1904. Comme toujours en de pareilles circonstances, les références historiques ne surgissent pas dans la tête aussi vite et avec autant de précision que le chiffre de sa carte bleue. Quand commence et se termine exactement le règne de Louis XIII ? J’avais des chiffres en mémoire mais comme il s’agissait d’un ouvrage très cher, l’erreur d’une année peut coûter une saisie bancaire. Pas de marchand à l’horizon (c’était la pose méridienne). Si je demandais à des visiteurs. C’est ainsi que je fis de nombreuses connaissances mais je compris vite que Louis XIII n’était tout de même pas le sujet préféré traînant sur les tables de nuit. Par contre, moi, je voulais absolument savoir à quoi ressemblait Bordeaux entre 1645 et 1656, c’était vital (chacun ses fantasmes, un samedi midi le ventre creux…).
Joie, le marchand arrive ! Il avait du repérer mon manège autour de cet ouvrage. Je lui pose ma question « quand est-ce que le règne de Louis XIII s’arrête ?« . Il regarde l’ouvrage et me dit 1904. A la tête ahurie que je devais faire, il défait avec énergie les quatre rubans et me propose de feuilleter. En effet je retrouve mes esprits et…mes dates. Le vendeur s’approche et me déclare : vous savez j’ai acheté ce document à un particulier bordelais, lui aurait pu vous renseigner sur Louis XIII, mais pas moi car je ne suis pas de Bordeaux, je suis du Gers ! Adorable réponse en me disant tout bas au creux de l’oreille : « on peut baisser le prix ».