Etre bruit ou être silence !

Posté le 10 janvier 2010

Ce soir vers minuit, une rame de tram assez calme. A un arrêt monte une vague de jeunes lycéens, bouteilles à la main, chantant, criant, riant très fort…en clair heureux ! C’est très bien ! Ceci ne me dérange absolument pas, c’est samedi soir, la nuit est ouverte à toutes les expressions et à toutes les créations. Quelques arrêts plus loin, à la Victoire exactement, la moitié de ce petit monde lance en choeur des phrases en évoquant la victoire et descend.
Reste toutefois un groupe de jeunes, mais cette fois-ci un silence absolu règne dans le tram pendant plusieurs arrêts, curieux ! Et pour cause, ces jeunes ne communiquent que par le langage des signes.
Aussi, les seuls bruits dans ce wagnon sont les crissements des rails et les portes s’ouvrant et se fermant. Je venais en quelques minutes de vivre dans deux mondes, celui du bruit et du silence.
Un image me vient aussitôt : vivre le quotidien au milieu de la foule dans le silence. Je pense à ces jeunes sourds muets qui se soir n’ont pas entendu le bruit, les chants et les rires de leurs comparses. Par contre, est-ce que ces jeunes fêtards ont entendu le bruit du silence fait par les autres ? J’en suis moins sûr.